De meilleurs nouveaux accords pour la Tunisie

La pandémie du Covid-19 a frappé particulièrement durement la Tunisie. Déjà avant la pandémie, le pays était en proie à une stagnation prolongée de l’économie et à une crise persistante de la justice sociale et de l’emploi. Ceux qui travaillaient dans le grand secteur informel, la plupart du temps sans accès à la sécurité sociale, se sont retrouvés en grande partie sans assistance suffisante. Le secteur de la santé, longtemps sous-financé et souffrant d’une fuite continue des cerveaux, a eu du mal à faire face à la pandémie. Sans revenus du tourisme et avec une faible performance économique globale, le gouvernement a été contraint d’augmenter la dette publique pour financer son budget. Par conséquent, la dette publique, y compris étrangère, n’a cessé d’augmenter.

On peut supposer sans risque de se tromper que la principale conséquence de cette situation sera une nouvelle austérité pour les années à venir. La réduction du financement de la protection sociale et des services publics rendra les Tunisiens pauvres encore plus pauvres et menacera davantage la classe moyenne. La marginalisation sociale et économique d’une grande partie de la population se poursuivrait.

Pour éviter ce scénario, une poussée unifiée de la société civile tunisienne et des syndicats pour s’opposer à l’austérité, proposer des alternatives et obtenir le soutien des créanciers internationaux de la Tunisie pour faire face à la crise de la dette imminente est nécessaire de toute urgence. Notre projet prévoit de fournir une  recherche accessible et  une analyse des politiques, ainsi qu’une plate-forme pour renforcer les alliances nationales et régionales et initier une discussion au niveau international.

La crise de la dette tunisienne dans le contexte de la pandémie de COVID-19

La crise de la dette tunisienne dans le contexte de la pandémie de COVID-19

Ce document traite de la situation actuelle de la dette en Tunisie et suggère des réformes qui pourraient finir par faire partie du programme du Fonds monétaire international suivant

Activités

| Activités, Politiques économiques pour la justice sociale

Tunis Les 17 et 18 Mars /Zoom

Hôtel Laico Tunis, Place des Droits de l’Homme, 1001 Av. Mohamed 5, Tunis 1001/ En ligne

 


suivant

05.03.2019 | Activités, Politiques économiques pour la justice sociale

Appel à candidatures de militants, de chercheurs indépendants, d’étudiants en Master et de doctorants : En collaboration avec la Friedrich Ebert…


suivant

27.11.2018 | Activités, Politiques économiques pour la justice sociale

Bruxelles le 27 et 28 novembre 2018


suivant

Presse

| Presse, Politiques économiques pour la justice sociale

L’étude s’est appuyée sur des séances de travail, des entretiens, des témoignages et des discussions interactives avec 22 jeunes


suivant

| Presse, Politiques économiques pour la justice sociale

La levée progressive de la subvention et la réforme des entreprises publiques permettra d’alléger l’endettement public pour atteindre 86% du PIB en…


suivant

| Presse, Politiques économiques pour la justice sociale

La politique d’austérité proposée par le Fonds monétaire internationale (FMI) pour alléger l’endettement public de la Tunisie n’est pas la véritable…


suivant

Friedrich-Ebert-Stiftung

Section du Proche et Moyen Orient et l'Afrique du Nord
FES Berlin
Hiroshimastraße 28
10785 Berlin

info.nahost(at)fes.de

Á propos de FES

Bureaux dans la Région
 

Publications

Vers le haut