Justice de genre

La justice sociale - une valeur fondamentale de la démocratie sociale et un champ d'action central de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) - est inextricablement liée à la question de la justice de genre. Le développement social et économique ne peut être durable et juste que s'il considère et inclut les besoins de chacun de manière égale. L'objectif du travail de la FES sur la justice de genre dans la région est que chaque membre de la société soit libre de choisir différentes manières d'être et de vivre basées sur une juste répartition des ressources, des opportunités égales d'exercer une influence et un respect égal, indépendamment du genre.

Même si les femmes et les hommes sont constitutionnellement égaux dans de nombreux pays, les droits établis par la loi ne brisent pas automatiquement les modèles de rôles traditionnels et ne conduisent pas à des changements sociaux, économiques et politiques. Les droits politiques, économiques et sociaux des femmes et leur participation à la société sont encore fortement limités. Les femmes sont sous-représentées dans les parlements du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord et occupent rarement des fonctions politiques. Elles sont plus souvent touchées par la pauvreté que les hommes et font l'objet de discriminations, par exemple en matière de droit de la famille. La violence à l'égard des femmes est encore très répandue.

Pour promouvoir la justice de genre dans la région MENA, la FES poursuit différentes approches. Les femmes sont spécifiquement soutenues là où les structures patriarcales et les modèles de rôle traditionnels limitent leur participation à la vie politique, économique et sociale. Cela inclut des projets qui informent les femmes sur leurs droits ou qui visent à intégrer les questions de politique de genre dans les débats politiques et sociaux des pays partenaires.

La promotion de l'égalité des chances et de la justice de genre est une tâche transversale. Dans les projets mis en œuvre par la FES dans la région, une perspective de genre est donc incluse dès le tout début. A cette fin, des approches méthodologiques telles que les analyses de genre et l'intégration du genre sont systématiquement appliquées dans la planification et la mise en œuvre des activités.

Le programme régional Féminisme politique a été établi à Beyrouth en 2018 et se concentre sur l'avancement du plaidoyer pour la justice de genre au niveau régional ainsi que sur l'intégration d'approches et de solutions féministes intersectionnelles dans les discours publics à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Le programme se concentre particulièrement sur la re-politisation des mouvements féministes et sur la promotion des principes de l'économie féministe en tant qu'outils pour aborder les questions de genre, d'environnement et de justice sociale.

Publications

No items found
Féminisme politique

Féminisme politique

Il n'existe pas de justice sociale sans justice de genre et cette dernière n’existe pas sans réformes socio-économiques et politiques. Comment les féministes de la région MENA peuvent-ils conduire ces réformes, ou à tout le moins, comment mieux y intégrer les perspectives féministes ? suivant

Pour savoir plus sur notre travail international :

Travailler avec des féministes dans le monde entier

Travailler avec des féministes dans le monde entier

Le féminisme a toujours remis en question les circonstances sociales et exigé plus de justice. Des féministes courageuses et engagées ont défendu sans relâche la dignité humaine et l'égalité juridique et factuelle des femmes, et de nombreux changements positifs ont été réalisés. Malgré tous ces succès, les batailles contre l'oppression ne sont en aucun cas une chose du passé. suivant

Vers le haut