27.12.2022

SANS ABRI : LE RÔLE DU FMI DANS LE RECUL DE LA PROTECTION SOCIALE

La protection sociale constitue un des Droits Humains les plus fondamentaux puisqu'elle contribue à la redistribution des richesses et vise à réduire les inégalités.

 

Etudes de cas du Maroc, de la Jordanie et de la Tunisie

Les systèmes de protection sociale dans les pays arabes ont connu un déclin après la mise en œuvre des programmes et accords avec le Fonds Monétaire International, qui ont conduit au remplacement des programmes complets de protection sociale dans ces pays par des transferts monétaires, qui ciblent en particulier les pays les plus pauvres de la région.

Dans ce contexte, le projet régional "Politiques économiques pour la justice sociale dans la région MENA" de la fondation Friedrich Ebert a lancé en octobre 2022 un rapport intitulé « Sans-Abri : Le Rôle Du FMI Dans le Recul de la Protection Sociale, Etudes de cas de la Tunisie, Jordanie et du Maroc »

Ce rapport vise à évaluer un certain nombre de plans, les plus importants, poussés par le Fonds Monétaire International dans les pays de la région arabe sous le nom de protection sociale avec une comparaison internationale et une revue par des spécialistes.

Ainsi, le rapport évalue les programmes de soutien monétaire ciblés en termes d'impact sur la pauvreté et la justice sociale.

De même, les dépenses publiques de santé et d'éducation dans ces trois pays ont également été analysées en pourcentage du produit intérieur brut et en tant qu'indicateur de l'intérêt porté par le FMI à la protection sociale et aux objectifs de développement durables ODD 3 et ODD4.

Les études de cas concluent que les trois pays, d'une manière ou d'une autre, et malgré tous les nouveaux programmes de soutien monétaire que la Banque mondiale a également contribué à mettre en œuvre, ont connu une décennie de dégradation de la protection sociale.

Pour lire le rapport en entier.

Vers le haut